Stérilisation par autoclave : comment ça marche?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un autoclave CertoClav est un appareil capable de prendre en charge de nombreuses tâches dans les laboratoires. La stérilisation à vapeur d’eau saturée sous pression demeure la plus importante d’entre elles.

Stérilisation à vapeur : une technologie fiable

Dans le contexte de la biochimie, la microbiologie ou encore les préparations en pharmacie, le procédé de stérilisation par autoclavage est une norme, de par la fiabilité de cette technologie. La vapeur d’eau sous pression détruit très efficacement les germes, en dénaturant les protéines de leurs noyaux.

Pour ce qui est de la gestion d’un autoclavage, le couple température-pression est la clé de cette méthode. La pression dépend de la température à l’intérieur de l’enceinte, et les valeurs de chacune évoluent selon la loi de Régnault. Ainsi, pour un traitement classique à 121°C, la pression sera d’environ 2 bar, alors qu’elle atteindra les 3 bar pour un cycle contre les prions (à 135°C).

Méthode d’utilisation d’un autoclave CertoClav

La méthode à employer pour stériliser dans un autoclave CertoClav consiste à placer l’instrument ou le déchet au fond de l’enceinte avec une quantité définie d’eau distillée, puis à refermer le couvercle étanche grâce à la poignée (système sans vissage, sécurisé). L’autoclave est alors mis en route, le vide d’air et la vapeur sous pression se créent, les objets sont soumis pendant un temps donné (15 minutes pour un autoclavage classique, 30 minutes pour une stérilisation de prions) à une température et une pression spécifiques (voir plus haut).

4 phases par cycle de stérilisation

L’utilisation d’un autoclave suit une séquence de phases déterminée. D’abord, la montée du couple température – pression, durant laquelle l’air est entièrement chassé de l’enceinte par la vapeur progressivement produite. Ensuite, la phase d’équilibrage, durant laquelle une égalisation de la température est effectuée, de sorte que tous les points de l’instrument à stériliser soient soumis à la même température. Ensuite, la phase de stérilisation proprement dite, avec une durée programmée. Enfin, la phase de refroidissement et de descente en pression, jusqu’à la température ambiante et la pression atmosphérique, termine le cycle de traitement.

Un autoclave CertoClav, grâce à son petit format et sa conception étudiée, permet d’optimiser les temps de montée et descente en température et en pression. Les traitements successifs prennent donc moins de temps et sont plus aisément réalisables.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »